• 06 79 46 18 75
  • Contact


Tag - rosé

lundi 07 août 2017

Que boire avec des brochettes de légumes

C'est la saison des barbecues
 

Lire la suite...


mardi 29 mars 2016

Le rosé

La consommation mondiale de vins rosés ne cesse d'augmenter.

Lire la suite...


lundi 22 juillet 2013

Des Vins Rosés et des Chiffres

La lecture d'une étude sur les vins rosés m'incite à vous donner quelques chiffres sur ces vins qui ont le vent en poupe.

Cette étude a été réalisée par Agrex Consulting pour le CIVP (Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence) et FranceAgriMer.

On y apprend des choses assez surprenantes.

Production :

  • En 2010, le rosé représente plus de 9% de la production mondiale.
  • La production de vins rosés entre 2002 et 2011 a augmentée de 8%
  • En 2011, la France (27% de la production) est le premier producteur mondial de rosés suivie par l'Italie, les Etats-Unis, l'Espagne, l'Argentine et...la Russie.
  • En France, la Provence est le premier producteur de rosés.

Consommation :

  • 10% de la consommation mondiale de vin est rosé
  • En 2011, la France est le premier consommateur de rosés avec 34% suivie par les Etats-Unis avec 13%...soit presque la moitié de la consommation mondiale.

Importation :

  • Entre 2002 et  2011, les importations de rosés ont augmentées de 98%
  • La France est le premier importateur de vins rosés, suivie par le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, le Canada...

Exportation :

  • L'Italie est le premier pays exportateur avec 40% des parts, suivie de l'Espagne avec 24%, puis la France avec 14%, puis les Etats-Unis avec 9% et l'Afrique du Sus, l'Australie, l'Argentine et le Chili représentant pour leur part 6% des parts
  • L'Allemagne est le premier importateur de vins rosés français, puis la Belgique, les Pays-Bas.

Plusieurs points ont été analysés afin de cerner l'offre "Rosés" :

le taux de sucreavec une majorité de vins secs ( moins de 4 grammes par litre de sucre) pour la France et l'Espagne et des vins plus sucrés pour les Etats-Unis et l'Allemagne.

  • la couleur, et des vins positionnés sur une couleur rose chair moyen Couleur_rose.PNG.
  • le millésime ( en 2012), 2011 pour 39%, 2010 pour 34%, 2009 pour 9%, avant 2009 pour 8% et sans millésime pour 10%. Il semblerait d'après cette étude qu'un segment "Rosés de Garde" pointerait le bout de son nez. Un rosé contrairement à beaucoup d'idées reçues peut tout à fait se garder et évoluer dans un bon sens, à condition que les éléments soient réunis pour aller dans ce sens : maturité des raisins, vinification et conditions de stockage.
  • la marque, premier message mis en avant sur les étiquettes, contre-étiquettes ou sites de ventes...sauf en France où les informations d'origine du vin sont plus mises en relief.
  • les cépages,  presque toujours indiqués avec une tendance plutôt mono-cépage dans les pays du " Nouveau Monde : Argentine, Etats-Unis" et plutôt assemblage dans les anciens pays producteurs : France, Italie etc..
  • le niveau de prix, les rosés compris dans le tranche de prix supérieure (15% des références) privilégient l'assemblage de cépages, la mention d'une origine géographique, des couleurs claires et des taux de sucre faibles.

Voici pour les courageux qui ont appris ces chiffres par cœur quelques vins rosé que j'aime tout particulièrement :

J'ai déjà parlé des vins rosés du Domaine de l'Anglore à Tavel, du Domaine Philippe Tessier à Cheverny du Domaine Prieur à Sancerre, Domaine Alzipratu en Corse, Domaine de la Tour Vieille à Collioure, Château Revelette en Provence, Domaine du Deffends en Provence, Domaine Sainte-Croix dans le Languedoc, Domaine Patrice Colin dans le Vendômois, les Vignerons d'Estezargues dans le Gard, Domaine des Huards à Cheverny, Domaine Brin à Gaillac...et bien d'autres

Bonne dégustation


lundi 06 mai 2013

Vins Rosés

Dès que je parle de vins rosés pendant un cours Vigne & Sens, soit les visages se crispent, ou alors ils prennent un air amusé ; c'est selon l'opinion que l'on se fait de ces vins. Souvent, on assimile les rosés à de bien piètre vins ; et puis dire que l'on aime ces vins ne fait pas très connaisseur.

Bon, eh bien moi, j'aime beaucoup ces vins. Evidemment, comme à chaque fois que je fais goûter un vin ayant une mauvaise réputation et qui est bon, j'insiste sur le fait que pour trouver de bons vins, c'est mieux de les acheter chez un CAVISTE. Lui saura vous en parler, vous le décrire et vous orienter vers une vraie découverte.

Alors comme c'est bientôt la saison, (je crois que l'été arrive en tout cas sur le calendrier), je vais vous parler aujourd'hui des accords que l'on peut faire à table avec les vins rosés.

Ayez toujours à l'esprit que les rosés sont des vins qui comme les vins rouges ou blancs ont leurs caractéristiques : sols, cépages, vinification, élevage, âge du vin, autant d'éléments déterminant sur les qualités des rosés et à prendre en compte pour réaliser un bel accord avec des plats.

Les rosés peuvent être plus ou moins forts en alcool, en acidité, en sucre et en tannins.

Voici quelques suggestions pour vous aider à passer un meilleur été cool

salade de fruits de mer, salade niçoise, tartare de poissons, calamars farcis ou grillés, crevettes grillées, pâtes aux coques, soupe de poisson, quiche lorraine, salade de pissenlit, tomates mozzarella, feuilles de vignes farcies, taboulé, salade de gésiers, charcuteries, jambon braisé, pieds de porc, cuisses de grenouille persillées, terrines de lapin: rosés légers et secs avec suffisamment d'acidité pour l'iode et/ou le gras présents dans les différents produits.

daurade au four, bouillabaisse, rougets poêlés, sardines grillées, thon grillé, brandade de morue, thon en cocotte, pieds paquets, paella, légumes farcis, artichauts à la barigoule, escargots au four, ratatouille provençale, pissaladière, pizzas, tian à la provençale, piperade, pain de veau, : vins rosés offrant toujours de la vivacité avec un peu plus de structure.

couscous, tajine d'agneau ou de poulet, grillades de viande, lapin aux olives, foie de veau grillé, moussaka, sauté de veau, saucisson chaud en brioche : vins rosés puissants et généreux.

les desserts aux fruits rouges se marient bien avec des rosés demi-secs comme par exemple un cabernet d'Anjou ou un rosé d'Anjou, ou encore les champagnes rosés demi-secs également.

les fromages à pâte pressée non cuite comme un cantal, un édam, une fourme d'Aubrac, un Ossau-iraty, une mimolette, un morbier, un laguiole, un reblochon, un saint-nectaire, un salers, une tome d'Abondance, de Savoie ou encore un vieux Lille peuvent aussi s'harmoniser avec des vins rosés secs présentant de la fraîcheur, mais contenant le moins de tannins possible.

C'est volontairement que je n'ai presque pas cité de régions, ni de cépages. Vous indiquer une provenance géographique ou un cépage est à mon sens une erreur dans la mesure où chaque appellation peut présenter des vins aux caractéristiques différentes et tranchées. Un rosé de Provence peut être léger, vif, puissant, très sec ou contenant des sucres résiduels et de ce fait convenir à certains plats et pas à d'autres.

Demandez à votre caviste de vous conseiller.

Pour vous consoler voici la photo d'un rosé que j'ai carafé il y a quelques semaines pour une dégustation et qui j'espère vous donnera envie d'en boire.

Bonne dégustation


jeudi 05 juillet 2012

Vins Rosés

Voici quelques chiffres sur les vins rosés, ainsi qu'un nuancier contenant les principales couleurs de vins rosés. Ces vins souffrent d'une mauvaise réputation et certaines régions l'ont bien méritée, mais sachez tout de même que la production française est en croissance de 35% en neuf ans, que la France est le premier producteur mondial de vins rosés et enfin que l'on peut trouver d'excellents vins rosés.

bonne dégustation


vendredi 07 octobre 2011

Que boire avec des oeufs

C'est pas Noël tous les jours !

En évoquant les mariages des plats et des vins, on pense souvent aux repas de Noël, d'anniversaire ou de grandes occasions. Or au quotidien la truffe et le foie gras c'est plus rare. Mais même si ce n'est pas Noël tous les jours, ce n'est pas une raison pour se priver de vin.

J'entame donc une série d'accords mets et vins de nos repas familiaux simples, vite faits (le film commence ou le match) ou...encore : "Allo, Je voudrais commander une napolitaine et une quatre saisons" et dans ce dernier cas par pitié évitez les vins proposés ou encore pire...

Aujourd'hui : les œufs.

D'abord ayez à l'esprit que le jaune en particulier se marie mal avec le vin. Ensuite plusieurs cas :

  • l’œuf coque peut s'accorder avec un blanc sec simple type Sylvaner d'Alsace ou encore Jacquères de Savoie.
  • les œufs aux plats avec le gras de la cuisson s'accordent mieux avec par exemple : un blanc sec de Touraine, un Coteaux du Vendômois, ou un Pinot blanc d'Alsace
  • l'omelette au fromage, au jambon, au lard, aux pommes de terre moins marquée par le jaune s'accordera avec un blanc sec du sud-ouest, de Gaillac ou du Jurançon par exemple et bien sûr un rosé sec pas trop puissant.
  • l'omelette aux cèpes par contre demandera des vins rouges charnus. Là aussi c'est cap au sud-ouest avec les beaux vins de Bergerac, de Pécharmant, du Béarn, du Buzet ou des Côtes du Frontonnais. Si vous avez envie d'un rosé, essayer un Lirac ou un Bandol.

Bon appétit