• 06 79 46 18 75
  • Contact


Tag - biologique

lundi 26 juin 2017

Pesticides

Jusqu'où faudra-t-il aller pour se résoudre à réellement aborder le problème des pesticides dans le monde et en France ?
 

Lire la suite...


mardi 06 juin 2017

Surprise dans le Roussillon

Encore un domaine glané au fil des dégustations

 

Lire la suite...


jeudi 04 mai 2017

Domaine de la Voie Blanche

J'ai fait la découverte de ce domaine au salon Sous les Pavés la Vigne

Lire la suite...


mercredi 26 avril 2017

Sous les pavés la vigne

Salon des vins naturels à Paris

Lire la suite...


jeudi 06 avril 2017

Lundi 27 mars : dégustation "Les tontons trinqueurs" ... tout un programme.

Venus de presque toute les régions viticoles de France, 40 domaines viticoles étaient présents.

Lire la suite...


mercredi 06 janvier 2016

Vin et balance commerciale

Les surfaces viticoles représentent 800000 hectares en France : 3% des surfaces agricoles en production.

Les exportations de vin représentaient 7,9 milliards d’euros en 2013 et les excédents du commerce du vin sont en augmentation depuis une dizaine d'années.
La région qui participe le plus à cet excédent est la Champagne avec 31% en chiffre.
Le vin dans la balance commerciale française se situe à la 3ème place, après l'aéronautique, et le couple cosmétiques - parfums. On peut noter que contrairement aux entreprises aéronautiques et celles relevant des cosmétiques, l'industrie du vin dans son ensemble et hormis quelques très grands acteurs, n'est constituée que de petites et moyennes entreprises.

Emplois dans le vin.

Tous ces chiffres sont bien beaux, mais la cerise sur le gâteau c'est que l'industrie du vin génère des emplois. Qu'ils soient directs ou indirects, pour faire du vin, des cuves, des fûts, des bouchons, du matériel, des bouteilles, des étiquettes ; et ensuite pour le vendre, il faut des cavistes, des commerciaux, des agents, des négociants, des sommeliers et j'en oublie ;  enfin pour le boire : des tire-bouchons, des verres ;-) etc.
Tout ce monde, représente 142000 viticulteurs et environ 115000 emplois indirects et environ 200000 emplois indirects. Le nombre d'emplois direct ou indirect est estimé à environ 500000 : soit 2% des emplois salariés et non salariés.
Une des particularités de ces emplois, c'est qu'ils ne sont pas délocalisables, en effet les vignes ne bougent pas de place et il faut être sur place pour y travailler.

Viticulture et vinification biologique

Enfin dernier point et non des moindres. L'essor de la viticulture biologique et biodynamique crée des emplois en France et ailleurs aussi.
Il faut plus de main d'oeuvre quand les travaux ne sont pas mécanisés comme les vendanges à la main par exemple.
 
Bonne dégustation.
 
 

 


samedi 10 mars 2012

Vin biologique

Le vin bio existe enfin. Jusqu'à présent seuls les raisins étaient "bios". Bruxelles vient d'adopter les nouvelles règles qui définiront à partir de la récolte 2012 ce qu'est un vin bio.

Les raisins devront donc être issus de l'agriculture biologique avec contrôle et certification par des organismes certificateurs, et certaines pratiques en matière de vinification ont été définies plus strictement voire interdites. Les doses de soufre sont également revues à la baisse ...Mais de nombreuses pratiques œnologiques restent autorisées et c'est là où le bât blesse.

En effet "Le vin est le seul secteur non couvert intégralement par les règles de l'UE relatives aux normes de l'agriculture biologique en application du règlement 834/2007." Cette phrase tirée d'un article du site de l'OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) est assez laconique et indique que le vin n'est pas tenu de mentionner sur ses étiquettes la composition exacte des différents produits rajoutés.

Certaines pratiques ne seront plus autorisées comme par exemple la désulfuration et l'acide sorbique. Mais malheureusement la vinification de ces vins bios pourra toujours faire appel à de nombreuses pratiques physico-chimiques autorisées dans la vinification dite "traditionnelle".

Vous trouverez dans ces liens (liste non exhaustive) un petit inventaire des pratiques utilisées dans la vinification des vins : Vindicateur ou encore Viticulture-Oenologie-Formation et dans cette page de l'OIV, il faut s'intéresser à la  Partie II.2 : Pratiques et traitements œnologiques.

Pour de nombreux vignerons cette règlementation ne va pas dans le sens d'une vinification naturelle c'est à dire d'une vinification la plus propre possible, sans levures sèches actives ou autres produits servant à remodeler les vins.

Actuellement aucun texte ne définit une telle vinification, mais c'est à l'étude.

J'espère que la lecture de cet article ne va pas vous démoraliser, tout au contraire ; qu'elle vous donnera envie de vous renseigner sur les vins que vous achetez que ce soit directement chez les vignerons ou chez un bon caviste qui "normalement" connait les vins qu'il vend.

Santé et bonne dégustation