Avec 2015 et 2016, 2017 est une des années les plus chaudes jamais enregistrées.

Les conséquences sur les vignobles et donc sur les vins sont multiples ; vins déséquilibrés, alcooleux, manquant d'acidité, trop lourds et pâteux etc

Plusieurs solutions sont envisagées :

Une des solutions, consiste à réutiliser des cépages que l'on avait mis au placard pour différentes raisons. L'idéal étant de trouver des cépages qui supportent bien la chaleur et qui mettent beaucoup de temps pour arriver à maturité.

C'est le cas du Tardif, cépage oublié depuis de nombreuses années, qui mettait beaucoup de temps à mûrir et qui de ce fait s'adaptera parfaitement aux fortes chaleurs qui en plus, persistent tard dans la saison. Le Tardif que l'on ne trouve presque que dans les Hautes Pyrénées, les Pyrénées Atlantiques et un peu dans le Gers a refait surface grâce au travail du Conservatoire de Saint-Mont et de la cave Plaimont Producteurs dans le sud-ouest.

Son cycle végétal lent est un atout pour les vignerons qui doivent trouver des solutions afin de s'adapter aux conditions climatiques qui changent d'années en année.

Il a été retrouvé dans le vignoble de Saint-Mont en 1999, et vient d'être inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne pour pouvoir faire parti de certains décrets officiels d'appellation et également être cultivé chez les pépiniéristes : une deuxième vie en quelques sorte.

1500 pieds vont être plantés au printemps 2018...et une production prévue en 2020.

Bonne dégustation