Ses origines :

Probablement introduit en Bourgogne au travers des différentes invasions vers le 4 ou le 5ème siècle après J-C, c'est un croisement entre le gouais et le pinot.

Implantation en France :

Les surfaces plantées en France sont d'environ 46000 hectares (ha). C'est surtout dans deux régions qu'il peut donner des vins extraordinaires :

  • la Bourgogne

 - dans l'Yonne dans l'appellation Chablis ; en Côte d'Or sur les appellations Meursault, Montrachet, Corton-Charlemagne, Puligny-Montrachet ou encore Chassagne-Montrachet

 - dans le Mâconnais sur les appellations : Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loché, Pouilly-Vinzelles ou Mâcon, Vire-Clessé, Saint-Véran

  • la Champagne, notamment sur la Côte des Blancs. Notez qu'un blanc de blanc est un champagne produit uniquement avec un raisin blanc qui est presque toujours du chardonnay...quelques champagnes blanc de blanc sont issus d'autres cépages blancs tel que le pinot blanc par exemple.

On trouve également du chardonnay dans le Languedoc (à Limoux en particulier), dans la Loire en Touraine, à Saint-Pourçain, dans les Côtes d'Auvergne, dans le Jura où certains domaines produisent des vins à base de chardonnay qui peuvent par la qualité se montrer supérieur à bien des bourgognes ; l'Alsace n'utilise le chardonnay que pour la production de crémant.

Implantation dans le monde :

en Europe, il est cultivé en Espagne (6500ha), en Autriche (2000ha), en Allemagne (1000ha), en Italie (11000ha), en Hongrie (3400ha)

ailleurs dans le monde : aux Etats-Unis (74000ha, dont environ 72000ha en Californie), en Argentine (6300ha), au Chili (8700ha), en Afrique du Sud (8200ha), en Australie (30000ha), en Nouvelle-Zélande (3900ha) ; les surfaces sont approximatives et sujettes à évolution assez rapide.

Caractéristiques :

le chardonnay est facile à cultiver, s'adapte bien à différents climats et sols ; du fait de sa précocité, il est sensible aux gelées printanières. Si sa croissance n'est pas maîtrisée, ses rendement peuvent être très confortables. C'est tout de même sur les sols argilo-calcaire et marno-calcaire de la Champagne et de la Bourgogne qu'il donne le meilleur de lui même.

Le chardonnay a une acidité relativement marquée, la teneur assez élevée en sucre des baies peut engendrer des vins forts en alcool, ses arômes peuvent être très fins et complexes rappelant la poire, la pomme, la mangue, le beurre, certaines fleurs comme l'aubépine, le tilleul, le chèvrefeuille ; les fruits secs comme l'amande, la noisette ou encore le miel...en cherchant bien : on en trouvera d'autres wink. Les vins peuvent se montrer d'une grande finesse, onctueux, gourmands et superbement élégants tout en gardant une finale d'une belle fraîcheur.

Dans certains cas, les vins issus de chardonnay présentent les arômes caricaturaux d'un boisé suave, de fruits surmûris ; les vins sont courts en bouche, leur l'acidité est masquée par une utilisation d'une boisé racoleur et écœurant....je ne dirai pas où on trouve de tels vins :-)... en fait partout !

Le chardonnay aime les élevages en fût de chêne et peut avoir une belle aptitude au vieillissement. Certains bourgognes, mais aussi quelques champagnes peuvent très bien vieillir de nombreuses années.

Accords mets & vins

Le chardonnay est surtout je crois un cépage pour les poissons et les crustacés.

Un vin jeune et élevé en cuve accompagnera plutôt des poissons grillés ou crus, un vin plus âgé, élevé en fûts conviendra mieux avec des poissons en sauce.

Ces accords mets & vins concernent aussi bien les vins effervescents (champagnes ou crémants à base de chardonnay) que les vins tranquilles (sans bulles)

Les vins à base de chardonnay s'accordent aussi très bien avec certains fromages : un champagne avec un camembert par exemple, un meursault de quelques année avec un époisses.

Ce suggestions ne constituent que des éléments de départ pour vos accords avec les plats, gardez bien à l'esprit que les accords avec les plats sont surtout tributaires de vos goûts, libres à vous d'associer les plats avec les vins qui vous font plaisir.

Bonne dégustation