Des outils existent déjà pour authentifier les étiquettes de vins : QR Code, proof-tag, scan de texture.

Mais pour répondre à la prolifération d'étiquettes frauduleuses, des entrepreneurs portugais ont eu idée d'introduire une signature ADN dans les encres utilisées pour imprimer les étiquettes. Une signature ADN qui se trouve partout dans notre environnement et qui permettrait d'identifier un lot de bouteilles ainsi que son origine avec certitude selon les chercheurs à l'origine de cette idée.

Pour l'instant, la détection d'ADN dans l'encre utilisée pour les étiquettes se fait au moyen d'un stylo laser. Mais ce procédé n'étant pas encore fiable à 100%, des recherches sont en cours afin de rendre infaillible l'identification et l'origine d'un lot ou d'une bouteille.

Il est toujours amusant de constater à quel point sont développés les efforts pour prendre soin des portes-monnaies des acquéreurs de bouteilles prestigieuses ; pourrait-on imaginer un stylo détecteur des produits autres que du raisin rajoutés dans le vin ?

Bonne dégustation