Le Champagne se boit presque toujours au moment des fêtes, des grandes occasions : en début ou en fin de repas, au cours d'un cocktail ou encore pour arroser champions sportifs...

On pense moins au Champagne en tant que vin et compagnon de route d'un repas, et pourtant beaucoup d'associations sont possibles, particulièrement avec les cas difficiles que sont les cuisines épicées ou encore les fromages. Avant de donner quelques exemples d'accords avec les champagnes, je souhaiterais faire un rappel concernant les types de champagne du point de vue du dosage.

Le dosage - qui se pratique avant le bouchage de la bouteille - consiste à ajouter du sucre dissous dans du vin de champagne. Cet ajout, s'appelle la liqueur d'expédition qui édulcorera le champagne et orientera les accords avec les plats de manière significative.

Voici donc un tableau (non exhaustif) d'accords champagne & plats en fonction de leur dosage : ces champagnes peuvent être rosés. Attention au boisé que l'on peut trouver sur certains champagnes et qui conviendront à des plats assez riches en saveur ; tout comme les champagnes "vieux" plus de 10 ans qui demandent également des plats aux saveurs plus marquées et plus complexes ; un dernier élément à prendre en compte est la proportion de pinot noir qui ajoute de la puissance aux vins. Tous ces éléments marquent les vins et en font des vins plus riches, plus puissants convenant mieux à une cuisine riche en saveur. Ces champagnes ne se prendront pas à l'apéritif et ne se marieront pas par exemple avec des fruits de mer.

BRUT NATURE

Si la teneur en sucre est inférieur à 3 g/ et si aucune adjonction de sucre n'a été faite après la prise de mousse. La mention "brut nature" peut être remplacé par la mention "Pas dosé" ou " Dosage zéro"

Apéritif, crustacés, amuses-bouche en feuilleté, cuisine épicée,

EXTRA BRUT

Si la teneur en sucre est comprise entre 0 g/l et 6 g/l

Apéritif, crustacés, saumon fumé, coquille Saint-Jacques, volailles grillées, camembert, brie

BRUT

Si la teneur en sucre est inférieure à 12 g/l

Apéritif, poissons et crustacés en sauce, huitres chaudes, volailles et viandes blanches, rôties ou en sauce, camembert, brie,

EXTRA DRY

Si la teneur en sucre est comprise entre 12 g/l et 17 g/l

Les plats sucrés-salés, les cuissons longues confites, les viandes laquées à base de miel ou de cannelle, d'épices, les tajines aux fruits secs,

livarot, maroilles, munster

SEC

Si la teneur en sucre est comprise entre 17 g/l et 32 g/l

Foie gras accompagné de chutneys,

maroilles, livarot,

DEMI-SEC

Si la teneur en sucre est comprise entre 32 g/l et 50 g/l

Tartes aux fruits rouges, aux fruits jaunes (pêches, abricots, reine-claude, brugnons, mirabelles) ou fruits exotiques (ananas, bananes, mangues), crumble, 

DOUX

Si la teneur en sucre est supérieure à 50 g/l

Desserts à base de fruits cuits, en fin de repas, pour la gourmandise

Evidemment ces suggestions ne sont proposées que sur la base du dosage avec comme indiqué plus haut d'autres éléments constitutifs des champagnes. Dans la pratique, je vous invite donc à faire du mieux que vous pourrez et surtout à prendre du plaisir...avec ou sans fautes de goût.

Santé et bonnes fêtes de fin d'année !