La mention du degré d'alcool sur une étiquette de vin est obligatoire depuis le 1er mai 1988 ; tout comme la mention "contient des sulfites" depuis le 25 novembre 2005 . Depuis octobre 2007, un avertissement dédié aux femmes enceintes est obligatoire pour tous les alcools, donc le vin.

Le ou la productrice de vin a le choix de faire figurer sur l'étiquette soit : un pictogramme rond représentant une femme enceinte portant un verre à la bouche, le tout barré comme un sens interdit, soit d'inscrire la phrase suivante " La consommation de boissons alcolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant".

Cet avertissement n'est obligatoire qu'en France, à l'inverse de celui concernant les sulfites qui est obligatoire en Europe et aux Etats Unis. Ces différentes indications ont pour conséquences, l'émergence de contre-étiquettes qui se chargent de l'aspect informatif obligatoire, alors que les étiquettes "de devant" ont la tâche de donner envie et deviennent pour certaines franchement belles et/ou drôles. En juin 2012, l'indication sur certains produits utilisés pour clarifier les vins sera obligatoire dans la mesure où certains sont allergènes.

Pour l'instant nous échappons toujours -et cela grâce à certains lobbies- à une quelconque information concernant les 600 produits différents qui peuvent être ajoutés au vin à différents stades de son élaboration!! ) et on peut légitimement se demander pourquoi certains producteurs ne veulent pas de ces indications !

Bonne dégustation